Le Tournoi par Paire

Le mouvement le plus utilisé pour les tournois par paires s’appelle Mitchell.

C’est du bridge de comparaison!

Les résultats sont calculés en effet en faisant un topage de la manière suivante:

Cette méthode permet d'évaluer les résultats d‘un simultané à différents niveaux de consolidation, par exemple localement au club, puis au niveau national. Des différences de classement peuvent apparaître pendant la consolidation.

Ainsi dans un tournoi par paire de régularité qui n'est joué que dans un club on a un topage local qui ne changera pas.

A contrario, un tournoi par paire simultané (Ronde de France ou Atout Simultané) permet d’avoir un topage local juste à la fin du tournoi, qui est ensuite consolidé plusieurs fois à chaque remontée des résultats d’un club qui a joué le même tournoi. Parfois, les changements de scores modifient plusieurs fois les classements dans les heures qui suivent la fin du tournoi.

Un exemple sera plus parlant. Prenons une donne de Ronde de France jouée 7 fois dans un club:

Le pourcentage des E/O en local au club ; 4 paires ont fait 480 et se partagent 6+5+4+3 / 4 = 4.5 soit 75% (4.5/6x100), 2 paires à 450 obtiennent 1.5 soit 25% et la septième a 0.

Regardons les résultats sur le site fédéral:

Après toutes les consolidations, la donne a été jouée 278 fois et les résultats sont plus dispersés:

  • Le zéro a monté légèrement. Le seul qui a demandé le chelem et n’a pas fait le bon choix entre impasse à la Dame et la répartition 2-2.
  • Mais il y a maintenant 35 paires qui ont demandé et réussi le chelem.
  • Les 4 paires qui ont fait 4P+2 perdent ~20% quand le tournoi est remonté.
  • Les deux à 450 perdent ~10%.
  • Les Est-Ouest de ce club ont joué globalement moins bien que le champ!